28 décembre 2015

Soleil Brisé

de Milton O'Neal Walsh


À Bâton-Rouge, en Louisiane, la vie est paisible en cet été 1989. Le lycée est fini et le narrateur, quatorze ans, va enfin passer ses journées à observer Lindy Simpson, sa jolie voisine d'en face - d'un an son aînée - à qui il voue une passion obsessionnelle depuis son enfance. Sa vue imprenable sur la fenêtre de la chambre de Lindy lui permet d'épier tous ses faits et gestes. Jusqu'à ce soir terrible où tout bascule. Lindy est victime d'une agression brutale en rentrant chez elle. Elle ne reconnaît pas son violeur et la police interroge quelques suspects, dont le narrateur, mais ne trouvera jamais le coupable. Par qui Lindy a-t-elle été agressée dans ce quartier familial si paisible ? Pourquoi, soudain, certains des habitants semblent-ils avoir des choses à cacher ? Et pourquoi le narrateur, trente ans plus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ?


***


Une jolie plume pour une histoire touchante.

La grande qualité de "Soleil brisé" est sans conteste l'écriture de l'auteur. L'histoire en elle même est touchante mais pas forcément marquante. Ce qui m'a permis de tourner les pages et de vouloir connaître la fin c'est l'importance de l'écriture et notamment la place proéminente des descriptions, des détails et surtout des émotions qui donne a ce livre une ambiance particulière.

On est conviés dans les questionnements et tourments d'un jeune : on a l'impression de lire un journal intime. Ici rien n'est larmoyant, tout est décrit avec subtilité ce qui rends le contenu très humain.

On ressent également l'attachement que porte l'auteur à la région qu'il décrit. Un tableau qui se dessine trait après trait et nous plonge dans une Louisiane mystérieuse avec une ambiance particulière d'un été 89.

J'ai apprécié la manière dont l'enquête a été traité et comment chaque suspect est détaillé.

J'ai aimé le dévouement et la fragilité du personnage principal qui le poussent à vouloir aider la fille qu'il aime. Il cherchera à trouver le nom de celui qui l'a violé pensant que cela pourra effacer la souffrance qui la ronge. Ce désir sincère, presque héroïque, n'aura que pour maladresse d'offrir à ce roman une scène forte en émotion : la colère d'une victime mettant des mots sur sa souffrance.

J'ai trouvé également la fin au même niveau que le reste. Une excellente fin où la vérité est dévoilée avec une simplicité déconcertante. Je vous laisse le plaisir de la découvrir.

Un livre très agréable à lire dans lequel on est porté pas la nostalgie et la fragilité de l'adolescence.


Note :  4/5
Édition  : Michel Lafon
Nombre de page : 304

Aucun commentaire: